auto suisse

2021 – Le marché automobile suisse reste faible

Le marché des voitures de tourisme neuves en Suisse et dans la Principauté du Liechtenstein a terminé l'année 2021 avec une augmentation de 0,7 pour cent par rapport à 2020. En raison de la crise, le nombre de nouvelles immatriculations atteint de 238'481 (2020 : 236'827) est cependant à nouveau nettement inférieur au niveau pré-Corona de 311'466 de l'année 2019. L'année automobile 2021 pleine de défis a été marquée par des difficultés de livraison dues à la pénurie de composants électroniques dans la production de véhicules et par des restrictions de transport internationales. Le bilan annuel d'auto-suisse peut néanmoins présenter des points positifs. Ainsi, la demande de voitures de tourisme neuves a de nouveau sensiblement augmenté. De plus, la priorité systématique accordée aux modèles à propulsion alternative lors de la production et de la livraison a conduit à une part de marché record de 44,5 pour cent, même si le niveau de comparaison est faible.

Publié le 05.01.2022

A la fin de l'année, 24'523 nouvelles immatriculations de voitures de tourisme ont été enregistrées en décembre, soit une baisse de 16,7 pour cent par rapport à la valeur de l'année précédente (29'450). Le dernier mois civil de l'année 2021 a ainsi été le quatrième mois consécutif où une baisse a été enregistrée par rapport au mois de référence correspondant. Pourtant, le niveau du marché de 2020 était déjà fortement influencé par la crise de Corona. Parallèlement, la part de marché des véhicules à propulsion électrique (voitures purement électriques, hybrides plug-in, véhicules à pile à combustible) a atteint en décembre un niveau mensuel record de 32,9%. Sur l'ensemble de l'année 2021, la part de marché des véhicules à propulsion électrique s'élève à 22,5 %, les hybrides complets et légers sans possibilité de recharge par le réseau électrique représentant 21,9 % des nouvelles immatriculations.

 

Des perspectives incertaines pour 2022

Pour la nouvelle année, surmonter les difficultés de livraison figure sur la liste des souhaits d'auto-suisse. "Les longs délais de livraison des véhicules commandés avec les incertitudes correspondantes donnent du fil à retordre à toute la branche", constate le porte-parole Christoph Wolnik. "Nous ne sommes pas habitués à ce que la demande de véhicules neufs soit nettement supérieure à l'offre. D'après les prévisions correspondantes des constructeurs et des fournisseurs automobiles, nous sommes optimistes quant à une amélioration de la situation des livraisons au plus tard au deuxième semestre 2022". Cela permettrait également d'augmenter encore le nombre d'immatriculations de véhicules à propulsion alternative, ce qui est l'objectif des membres d'auto-suisse, conclut Christoph Wolnik.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.

 

Texte : Stefan Fritschi et auto swiss

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.