Audi Grandsphere Concept

La berline de sport autonome montre l'avenir d'Audi

En tant que deuxième des trois concept-cars "Sphere" de la marque aux quatre anneaux, l'Audi Grandsphere Concept occupe une position particulière. Bon nombre des technologies et des caractéristiques de conception réunies ici se retrouveront dans les futurs modèles Audi de série d'ici quelques années.

Publié le 02.09.2021

5,35 mètres de long, 2 mètres de large et 1,39 mètre de haut - les dimensions de l'Audi Grandsphere Concept identifient clairement la berline comme un représentant de la classe de luxe automobile. L'empattement de 3,19 mètres constitue une valeur sûre qui fait même de l'ombre à la version longue de l'actuelle Audi A8. Mais l'Audi Grandsphere Concept n'apparaît pas du tout comme une berline classique, mais plutôt comme une GT quatre portes aux lignes tendues, issues de la soufflerie. Et qui, avec une absence totale de décor, se passe de fioritures superflues.

Level 4 : L'intérieur ne se contente pas de passer du cockpit classique orienté vers le conducteur et les sièges passagers à un salon spacieux dès que le volant et les pédales se rétractent. L'Audi Grandsphere Concept ne se contente pas de libérer le conducteur des tâches de conduite dans la mesure du possible. En même temps, il offre à tous ceux qui sont à bord une grande variété d'options : Communiquer ou se détendre, travailler ou se retirer dans une sphère privée quand on le souhaite. La Grandsphère se transforme d'une pure automobile en un "dispositif d'expérience". 

Ce qui est nouveau, c'est un design qui considère finalement l'intérieur, l'habitacle, comme le centre et qui ne subordonne plus l'expérience du passager aux exigences de la technologie. Cela se reflète dans l'aménagement variable de l'intérieur, la disparition des commandes et l'étendue de la cabine. l'associe également à de nouvelles offres de services.

Les portes sont contre-charnières, à l'avant et à l'arrière ; il n'y a pas de pilier B. Les positions du conducteur et du passager sont automatiquement reconnues et de nombreuses caractéristiques de confort personnel - telles que le réglage de la climatisation et des sièges - sont ajustées pour le siège respectif. De même, l'infodivertissement récupère les derniers services utilisés par les passagers et les poursuit de manière transparente dans le véhicule. Par exemple, la vidéo qui vient d'être diffusée sur la tablette est automatiquement lue sur l'écran du passager. Du côté du conducteur, en revanche, l'écran de projection prend automatiquement en charge l'affichage des messages lus avant d'entrer dans le véhicule.

À l'intérieur, les lignes des surfaces décoratives et des éléments fonctionnels sont résolument horizontales. L'intérieur ouvert et large soutient l'impression d'une gamme unique d'espaces, et l'absence de volant, de pédales et de tableau de bord classique crée également un sentiment d'ouverture et d'espace.

Ce sentiment est également accentué par les grandes surfaces vitrées, le pare-brise à large portée et le toit transparent. Il en va de même pour la géométrie particulière des fenêtres latérales : leur moitié supérieure est remarquablement inclinée - la plus grande largeur est à peine au-dessus du niveau des yeux.

Alors que le patron est assis à l'arrière de la berline de luxe traditionnelle, la première classe se déplace désormais à l'avant, au premier rang. Car celle-ci n'est plus nécessairement subordonnée en premier lieu à la fonction de conduite et aux commandes. En mode de conduite de niveau 4, le volant et les pédales disparaissent.

L'intérieur paraît particulièrement large lorsque les deux sièges individuels avant sont reculés à fond. L'Audi Grandsphere Concept est une voiture à 2+2 places. Une banquette biplace rembourrée, dont le dossier est rabattu sur le côté, est intégrée à la paroi arrière en guise de siège, tandis que les deux fauteuils avant sont conçus pour offrir un confort et un espace de première classe... 

Le cœur est la technologie de charge de 800 volts. Comme sur l'Audi e-tron GT, cette technologie permet de recharger la batterie en très peu de temps dans des stations de recharge rapide d'une puissance allant jusqu'à 270 kW. Cette stratégie vise à permettre des temps de charge proches d'un arrêt de ravitaillement classique pour les voitures à moteur à combustion. Dix minutes suffisent pour embarquer de l'énergie motrice pour plus de 300 kilomètres de conduite. En moins de 25 minutes, le niveau de charge de la batterie de 120 kWh peut être porté de 5 à 80 %.

Avec une autonomie de plus de 750 kilomètres - selon la variante d'entraînement et la puissance - l'Audi Grandsphere Concept convient sans compromis aux longues distances. Et il tient le rythme des voitures à combustion en termes d'autonomie et de vitesse de charge. Grâce au couple élevé disponible dès le premier tour, l'accélération de 0 à 100 km/h ne prend guère plus de quatre secondes ; la vitesse de pointe est limitée en vue de l'autonomie.

Texte : Audi et Stefan Fritschi
Photos : Audi

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.