Outlaw

Vente aux enchères de la semaine : Porsche 356 C

Notre trouvaille de la semaine est une Porsche 356 C de 1964. Il sera vendu aux enchères en ligne par RM Sotheby's entre le 28 juillet et le 4 août. On s'attend à ce qu'il atteigne au moins 125 000 dollars.

Publié le 07.07.2021

Il y a un peu plus de 20 ans, le mouvement "Outlaw" s'est développé en Californie. Tout a commencé avec Emory Motorsports, qui ne s'est pas contenté de restaurer des Porsche 356 C, mais les a également modifiées. Au début, c'était encore une affaire très sage, avec une ceinture sur le capot, des jantes noires et la suppression des pare-chocs.

Au fil des années, le "Outlaw" est devenu de plus en plus violent, il y avait des moteurs allant jusqu'à 200 ch, des roues plus grandes, un abaissement extrême, des spoilers - on pouvait toujours dire que les conversions de North Hollywood étaient une Porsche 356, mais ces véhicules Emory n'avaient plus grand chose à voir avec ces dérivés de la Coccinelle autrefois considérés comme si sportifs.

Emory Motorsports a inventé les Outlaws


Emory Motorsports n'a cependant pas gardé le logo Outlaw pour lui seul, mais a encouragé d'autres entreprises à appeler leurs conversions Outlaws également, même s'il s'agissait de 911. Seule condition : un refroidissement par air (oui, Emory est aussi l'un des fondateurs du festival du même nom).

Entre-temps, le mouvement est si important qu'il est autorisé à former son propre groupe à la réunion Rennsport de Porsche (là, cependant, il s'appelle Groupe G ; ils ne sont pas totalement satisfaits des Outlaws de Stuttgart). Non, Singer n'en fait pas partie, ni Canepa, ni Magnus Walker, qui est depuis tombé en disgrâce auprès de Porsche.

Outlaw anglais basé sur la Porsche 356 C


Le "Outlaw" est arrivé en Europe à un moment donné, d'abord en Angleterre bien sûr. La conversion que nous présentons ici, une Porsche 356 C "Outlaw" de 64 ans, vient également de là. Andy Prill l'a gentiment modifiée avec un quatre cylindres 616/36 provenant d'une Porsche 912. Aucun mot sur la puissance, mais une cylindrée de 1720 cc, des pistons et des cylindres Shasta, des arbres à cames Neutek, des carburateurs Solex 40 PII et un système d'allumage Petronix parlent d'eux-mêmes.

Le transfert de la puissance et de la gloire aux roues arrière est assuré par une transmission modifiée. Bien sûr, la suspension a également été retouchée, amortisseurs Koni, freins plus gros. A l'intérieur, on trouve des sièges rouges, un volant en acajou de Nardi, un tachymètre qui monte à 8000/min, le Halda Tripmaster.

Cette Porsche 356 C "Outlaw" sera vendue aux enchères en ligne par RM Sotheby's entre le 28 juillet et le 4 août. La voiture, qui devrait atteindre au moins 125 000 dollars, est située aux États-Unis.

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.