Enchère

10 Benz à compresseur sous le marteau

Lors de la vente aux enchères organisée par RM Sotheby's à la mi-août à Monterey, des Mercedes-Benz 500 K et 540 K identiques seront mises en vente. Nous présentons un petit livre d'images.

Publié le 10.07.2022

La Mercedes-Benz 500 K a été présentée en 1934 comme successeur de la SS/SSK. Elle disposait d'un moteur huit cylindres en ligne de 5 litres de cylindrée qui développait 100 ch. Et pouvait être porté à court terme à 160 ch grâce à une soufflerie Roots activable. Photo ci-dessous : 500 K Cabriolet C de 1937.

La 500 K était disponible avec trois châssis différents, le modèle de base avait un empattement de 3,29 mètres, et il existait une variante plus sportive avec le même empattement, mais avec un moteur décalé d'environ 20 centimètres. Et enfin, il y avait l'empattement court, 2,98 mètres. Photo ci-dessous : 500 K Sport Roadster de 1935.

Le châssis nu coûtait 15'000 Reichs-Mark. Et il était volontiers utilisé par des carrossiers externes. Photo ci-dessous : 500 K Cabriolet de 1935, carrosserie de Saoutchik.

Les véhicules à empattement court étaient bien entendu les plus convoités. Un roadster sport et un coupé sport étaient proposés à l'usine, pour un prix de 22'000 Reichs-Mark. Photo ci-dessous : 500 K Sport Roadster de 1936.

En octobre 1936, son successeur, la 540 K, fut présenté à Paris. Avec une cylindrée de 5,4 litres, le huit cylindres développait 115 ch, et 180 ch avec le compresseur. La vitesse maximale était de 170 km/h, ce qui est considérable. Photo ci-dessous : 540 K Cabriolet A de 1936.

Il y avait à nouveau les trois mêmes variantes de modèles que la 500 K. Et en plus, une version spéciale avec un empattement énorme de 3,88 mètres, dont 12 exemplaires ont été fabriqués. Mais les plus populaires étaient les cabriolets, dont il existait trois versions : A, B et C. Photo ci-dessous : 540 K cabriolet C de 1939.

La 500 et la 540 K étaient équipées en usine d'une boîte manuelle à 4 vitesses. Sur demande, il était également possible d'installer une boîte à 5 vitesses, dont les trois vitesses supérieures étaient même synchronisées. Photo ci-dessous : 540 K Cabriolet A de 1939.

À Sindelfingen, environ 1500 employés travaillaient à la fabrication du type W29, comme l'indiquait sa désignation interne. Un haut degré de personnalisation était déjà possible à l'époque, c'est pourquoi il est rare que deux véhicules soient identiques, même s'ils portent la même désignation. Photo ci-dessous : 540 K Cabriolet A de 1939.

Au total, 761 500 K et 540 K ont été construites entre 1934 et 1940 (plus une 580 K). La plupart des véhicules ont été livrés avec des carrosseries d'usine, seuls 70 exemplaires environ portaient des carrosseries spéciales : Photo ci-dessous : 540 K de 1938, un coupé drophead de Lancefield.

Outre le fameux courrier d'autoroute, les roadsters spéciaux étaient bien sûr les modèles les plus convoités. Le véhicule sur la photo ci-dessous a été construit en 1937 pour le roi d'Afghanistan - et avec un prix estimé entre 9 et 12 millions, il est le plus cher des Benz à compresseur proposés par RM Sotheby's à Monterey.

Texte : pru., Photos : RM Sotheby's

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.