Enquête de Bonus.ch

Assurance automobile : les jeunes étrangers sont désavantagés

Les jeunes conducteurs et les personnes de nationalité étrangère sont confrontés à des primes nettement plus élevées en Suisse que les autres assurés. Lorsque ces deux critères coïncident, certaines surtaxes peuvent même atteindre 690 % ! Des différences de prix qui peuvent s'élever à près de 4 000 francs pour une assurance tous risques. C'est ce que dit la plateforme "bonus.ch".

Publié le 23.06.2021

L'âge et la nationalité, deux facteurs qui font exploser les primes !

Les jeunes conducteurs et les personnes de nationalité étrangère sont confrontés à des primes nettement plus élevées que les autres assurés. Lorsque ces deux critères coïncident, certaines surtaxes peuvent même atteindre 690 % ! Des différences de prix qui peuvent s'élever à près de 4 000 francs pour une assurance tous risques.

Chaque année, le portail de comparaison en ligne bonus.ch réalise une enquête sur les primes d'assurance automobile en Suisse. Afin de comparer les tarifs, une enquête a été menée fin mai 2021 auprès de tous les grands assureurs pour trois profils d'âge différents (18 / 30 / 70 ans). Résultat : Bien que les prix aient considérablement changé par rapport à l'année dernière, certaines caractéristiques telles que l'âge et la nationalité ont toujours une influence extrêmement importante sur la prime.

 


Comparaison des primes : conducteur suisse (30 ans) et conducteur serbe (18 ans)

Être jeune et avoir une nationalité étrangère sont deux paramètres qui font monter en flèche le prix de l'assurance automobile. Pour le comprendre, il suffit de comparer les primes d'un conducteur suisse de 30 ans avec celles d'un assuré serbe de 18 ans.

Ce dernier doit payer jusqu'à 8 fois plus pour obtenir des prestations identiques. En moyenne, la surcharge est de 368% ! Pour une simple assurance responsabilité civile, elle est même de 445%. La plus petite différence se trouve chez Generali. Selon le type de couverture (responsabilité civile, partielle ou complète), il se situe entre 101% et 148%.

En francs, cela signifie des différences de prix allant jusqu'à 3 779 francs pour une assurance tous risques ! Chez le même assureur, un conducteur serbe de 18 ans paie effectivement 4 512 CHF, tandis qu'un assuré suisse de 30 ans paie 733 CHF.

 


Comparaison des primes : conducteur suisse (18 ans) et conducteur serbe (18 ans)

Pour deux profils du même âge mais de nationalités différentes, les différences restent importantes. Un jeune conducteur de nationalité serbe paie en moyenne 81% de plus qu'un assuré suisse de 18 ans. Pour le même assureur, la prime la plus élevée est de 184 %. Seul Generali offre une prime presque égale, quelle que soit la nationalité.

 


Comparaison des primes : conducteur suisse de 18 ans et de 30 ans

Plus que la nationalité, l'âge du conducteur est le facteur qui influence le plus la prime. En moyenne, un jeune conducteur suisse doit payer une prime de 157% pour la même couverture qu'un conducteur plus âgé ! L'assurance responsabilité civile lui coûte même presque trois fois plus cher.

Comme l'année précédente, la Vaudoise présente la plus grande différence de taux (291%). Exprimé en chiffres, cela se traduit par une prime annuelle de 394 CHF contre 1540 CHF. A l'inverse, la plus petite différence de taux pour l'assurance responsabilité civile se trouve chez Generali, avec une différence de 126%, ce qui correspond tout de même à 564,- CHF.

 


Comparaison des primes : conducteur suisse de 30 ans et de 70 ans

Alors que certains assureurs pénalisent les seniors avec des primes nettement plus élevées (jusqu'à 61 %), d'autres proposent des tarifs avantageux par rapport à un conducteur de 30 ans (différence de prime pouvant aller jusqu'à -20 %).

L'âge et la nationalité ne sont pas les seuls paramètres qui influencent le niveau des primes. L'expérience du conducteur, le sexe, le lieu de résidence, le nombre de kilomètres parcourus, la valeur du véhicule ou même la couleur de la voiture sont d'autres facteurs qui influencent le prix de l'assurance automobile.

 


Évolution des primes d'assurance automobile

D'un mois à l'autre et même d'une semaine à l'autre, les assureurs ajustent les primes en fonction de la concurrence et de l'analyse des règlements de sinistres afin de garantir la rentabilité et la compétitivité. Cette adaptation rapide et dynamique est facilitée par la numérisation du secteur et permet à chaque consommateur de réaliser des économies importantes en comparant les polices d'assurance automobile.

Par rapport à la même période de l'année dernière, les fluctuations des primes ont varié de -36% à +42%. Dans les cas les plus extrêmes, certaines primes ont baissé de 547 francs, tandis que d'autres ont augmenté de 653 francs.

Texte : Stefan Fritschi & bonus.ch

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.