La Ferrari du mois

Ferrari 166 Inter Vignale - la belle

Vignale a habillé certaines des plus belles premières Ferrari. Cette Ferrari 166 Inter Vignale Coupé date de 1950.

Publié le 01.11.2021

Parfois, on se demande. Talacrest est l'un des plus importants concessionnaires de Ferrari dans le monde et en général. Et décrit cette Ferrari 166 Inter comme "la seule Vignale Berlinetta fabriquée". Ce qui est tout simplement faux. Mais d'abord, regardons en arrière.

La 125 de 1947 est la première voiture produite sous le nom de Ferrari. Elle était équipée d'un V12 de 1,5 litre conçu par l'ancien ingénieur d'Alfa, Gioacchino Colombo, qui développait probablement un peu moins de 80 ch. Il y avait deux voitures de route de la 125, l'une avec une carrosserie Touring, l'autre avec des ailes autoportantes et une carrosserie de course plus étroite. Les deux n'existent plus (même si Ferrari prétend le contraire).

Le successeur de la 125 était la 159, introduite en 1947 et dont le moteur avait été agrandi de 1,5 à 1,9 litres. Une fois encore, Ferrari a utilisé le cadre en caisson typique de ses premières années, une suspension avant à double triangulation et un essieu rigide à l'arrière. Il y avait aussi deux 159, comme le 125C.

La désignation de la 125 et de la 159 remonte au contenu arrondi d'un seul cylindre. Cela devrait également permettre de comprendre la taille du moteur de la voiture que Ferrari a présentée au Salon de l'Automobile de Turin en novembre 1948 : la 166. La toute jeune entreprise de Maranello a présenté deux versions de la 166 : la MM et l'Inter. Alors que la MM (pour Mille Miglia) avait un empattement de 2,2 mètres et un V12 2 litres de 140 ch, l'Inter était la version "civile" avec un empattement plus long (2,4 mètres) et un moteur réduit (environ 110 ch à 6000 tr/min).

Jusqu'en 1953, 46 MM ont été construites (la plus célèbre est certainement la "Barchetta" de Touring, dont 25 ont été fabriquées), l'Inter a été produite jusqu'en 1951, 37 ont été construites (d'autres sources disent 39, mais nous croyons plus au 37). Il existe d'autres 166 : la Spyder Corsa (neuf exemplaires, environ 160 ch, une voiture de course de Formule 2), la 166 Sport (deux exemplaires, 90 ch) et la 166FL, conçue pour les courses en Amérique du Sud, qui développe 310 ch avec un compresseur.

La 166 Inter possédait un système de numérotation particulier pour les numéros de châssis : il commençait par 007 S et se terminait par 0079 S. La voiture, qui avait été présentée au Salon de Turin, était habillée par Touring - et aujourd'hui encore, l'image prédominante que nous avons de la 166 Inter est cette robe mi-élégante, mi-sportive que la société fondée à Milan en 1926 par Felice Bianchi Anderloni lui avait donnée. Bien sûr, d'autres "carrozzeries" travaillaient sur la Ferrari : Bertone, Ghia, Stabilimenti Farina (à ne pas confondre avec Pinin Farina) - et bien sûr Vignale.

Ah, Vignale. Parce qu'en fait, c'est une histoire triste. Alfredo Vignale, né à Turin en 1913, a travaillé chez Stabilimenti Farina - à ne pas confondre avec Pininfarina - en tant que carrossier avant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, avec l'aide de Piero Dusio, le fondateur de Cisitalia, il a pu créer sa propre entreprise, Carrozzeria Vignale & C. - et il a rapidement connu le succès.

Il continue avec Cisitalia, puis à partir de 1950 également avec Ferrari. Les voitures de course de Maranello habillées par Vignale ont remporté la Carrera Panamericana en 1951, et de 1951 à 1953 également le Mille Miglia. Toutefois, ces magnifiques véhicules n'ont pas été conçus par le patron, mais par son collègue Giovanni Michelotti, qui allait devenir l'un des plus célèbres designers automobiles de tous les temps. Jusqu'à la fin des années 50, la renommée de Vignale ne cesse de croître.

Mais ensuite, au début des années 60, les désirs sont devenus trop grands. Vignale voulait construire ses propres voitures, a conçu l'"Eveline" et la "Samantha" basées respectivement sur les Fiat 124 et 125 - et la merveilleuse Gamine, une Fiat 500 en roadster, qui pouvait être commandée en Allemagne par l'intermédiaire de la société de vente par correspondance Otto. Mais Alfredo Vignale n'avait plus d'argent. En 1969, il a dû vendre à la Carrozzeria Ghia, qui appartenait au hasardeux Argentin Alejandro de Tomaso - et quelques jours plus tard, le 16 novembre 1969, Alfredo Vignale est décédé dans un accident de voiture, dont les circonstances n'ont jamais pu (ou : dû ?) être totalement éclaircies.

La première Ferrari à être habillée par Vignale était une 166 MM, numéro de châssis 0034 MM. Une Barchetta, avec laquelle Marzotto a participé au Mille Miglia en 1950. Et échoue à l'arrivée (il avait gagné en 1948, et une seconde fois en 1953 dans une course légendaire). Par la suite, il y a eu beaucoup d'autres Vignale-166, la première Berlinetta était la 0039 S, le premier coupé la 0045 S. Et un peu plus tard, 0069 S, que nous montrons ici.

Le véhicule a été achevé le 15 septembre 1950. Le premier propriétaire était le Romain Inico Bernabei le 22 janvier 1951. Mais dès 1951, la voiture est passée entre les mains d'un propriétaire français, qui a participé à plusieurs reprises au très difficile rallye longue distance Liège-Sofia-Liège. En 1959, la Ferrari 166 Inter arrive aux USA, chez Fred Herdeen.

Après une restauration aux USA, les choses se sont emballées. 0069 S a été vendu à la Nouvelle-Zélande, puis est venu au Zimbabwe, en 1998 une première fois à Talacrest, a continué en Italie et au Japon, est revenu à Talacrest en 2013, a été vendu, maintenant (2021) racheté à nouveau. On pourrait penser qu'un marchand aussi connu connaîtrait un peu mieux l'histoire, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, le 0069 S est à nouveau disponible - et peut-être quelqu'un nettoiera-t-il son histoire (nous nous rendrions disponibles).

En attendant, bien sûr, nous avons un couple de "Ferrari du mois" : Ferrari 250 GT Cabriolet, Ferrari 250 GTO.

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.