Rendez-vous

Mazda CX-60 - Montée en gamme

Une voiture, mais deux premières. Avec la CX-60, Mazda s'attaque d'une part au segment premium, et d'autre part, il s'agit de la première hybride plug-in du constructeur japonais.Un premier essai permet d'en savoir plus.

Publié le 24.05.2022

Avec le CX-60, Mazda passe à la vitesse supérieure. Il vient compléter la gamme de SUV composée jusqu'ici du CX-30, du MX-30 et du CX-5. Et au lieu de se battre avec Opel ou VW dans le segment, les Japonais se retrouvent face à des candidats premium comme la BMW X3, la Mercedes GLC & Co.

Un compagnon imposant

Visuellement, le SUV de 4,74 mètres de long, 1,89 mètre de large et 1,68 mètre de haut s'identifie clairement comme un membre de la famille Mazda. Cela signifie une grosse calandre et des phares et des feux arrière étroits. En ce qui concerne l'espace, il n'y a rien à redire, du moins sur les sièges confortables du conducteur et du passager. Un tunnel évasé sépare le pilote du copilote. À l'arrière, il y a de la place pour deux passagers, mais pas beaucoup plus que dans le CX-5, ce qui n'est pas étonnant puisque les concepteurs se sont concentrés sur l'allongement du capot et l'agrandissement du coffre. Chargé via un seuil de chargement agréablement bas, il peut contenir entre 570 et 1726 litres. Et cela devrait suffire pour les vacances.

Simple et clair

Contrairement à la concurrence qui expérimente des concepts de commande parfois audacieux, le cockpit est plutôt conservateur. Et c'est bien ainsi. Les menus du grand écran de 12,3 pouces sont commandés par le fameux bouton rotatif-poussoir. Les affichages numériques pour le conducteur s'inspirent des instruments ronds classiques et ne posent aucun problème. Le troisième écran d'information est l'affichage tête haute, qui fournit toutes les données de conduite importantes. C'est
ce que l'on souhaite.

Une sécurité totale

Mais ce n'est pas tout. Si l'on a préalablement indiqué sa taille au système de commande, le siège du conducteur, le volant, l'affichage tête haute, les rétroviseurs, la climatisation et le système sonore sont réglés en fonction des données enregistrées. Cela n'a certes pas fonctionné du premier coup lors de notre premier essai, car les véhicules étaient des modèles de pré-série, mais cela peut être rapidement ajusté et enregistré. Si l'on remonte plus tard dans le véhicule, le Japonais reconnaît par reconnaissance faciale qui a pris place sur le siège du chauffeur et effectue lui-même les réglages pour une position assise optimale. Une fonctionnalité géniale qui est incluse en option dans le pack Confort à partir de la ligne d'équipement Exclusive-Line. Il en va d'ailleurs de même pour les autres systèmes d'assistance, dont la plupart sont inclus dans le pack Driver Assistance, disponible pour 1600 francs. L'avertisseur d'attention, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l'avertisseur de freinage d'urgence, l'avertisseur de changement de voie, l'avertisseur de franchissement de ligne et l'avertisseur de sortie de véhicule sont en revanche de série.

Un glisseur détendu

On est ainsi paré à toute éventualité pour le trajet - qu'il soit long ou court. Le 4x4 d'environ deux tonnes se présente ici comme un compagnon extrêmement calme. Pour le lancement sur le marché, Mazda ne nous gratifie dans un premier temps que de l'hybride plug-in. Mais on ne se laisse pas faire et on ajoute en 2023 un diesel de 3,3 litres et en 2024 un moteur à essence de trois litres, tous deux avec une hybridation légère de 48 volts. Pour l'instant, les Japonais gardent le silence sur leurs performances.

Le moteur à essence de 2,5 litres est associé à un moteur électrique de 129 kW. En combinaison, il en résulte une puissance de 327 ch. Et une fois que les 500 Nm de couple sont bien présents, le SUV doit accélérer jusqu'à 100 km/h en seulement 5,8 secondes. C'est une performance. Il atteint la Vmax à
200 km/h, limitée électroniquement. Il est donc possible de rouler jusqu'à 140 km/h. D'ailleurs, le CX-60 devrait pouvoir parcourir 63 kilomètres en mode purement électrique. C'est correct pour sa taille imposante. En outre, il économise du carburant. Le CX-60 devra prouver plus tard, lors des tests, qu'il se contente effectivement des 3,4 l/100 km prévus pour l'utilisation quotidienne - l'équivalent essence de 1,5 l/100 km et 17,1 kWh/100 km. Avec un poids à vide de plus de deux tonnes, c'est une valeur très optimiste. D'autant plus que l'on ne se rendra certainement pas à chaque fois à une station de recharge avec une batterie vide de 17,8 kWh, afin de donner à la batterie un coup de fouet avec une puissance de recharge maximale de 7,2 kW (AC).

En toute sécurité dans les virages

Même en conduite, le CX-60 présente une nouveauté. Le système de stabilisation dynamique du roulis KPC doit améliorer la stabilité de conduite, en particulier dans les virages et à grande vitesse. Elle est montée sur la suspension arrière et freine légèrement la roue intérieure dans les virages rapides. Mais elle ne fonctionnait pas encore très bien dans les modèles de pré-série. On pouvait encore constater des mouvements de roulis et des inclinaisons latérales. Sinon, le SUV se laissait parfaitement guider dans les virages, notamment grâce à la précision de la direction. Nous mettons au crédit des grandes roues de
20 pouces le fait que la conduite en ligne droite soit un peu plus rude sur les mauvaises routes.

Texte : Jörg Petersen
Photos : Mazda

Verdict :
Le Mazda CX-60 se situe à juste titre dans le segment premium grâce à sa portion supplémentaire de luxe et de confort. C'est pourquoi il n'exagère pas non plus en termes de prix et reste, avec un prix de base de 58 950 francs, bien en dessous des prix de la concurrence..

Données techniques Mazda CX-60 Takumi

Moteur R4 à injection directe, 2488 cm3
Puissance 141 kW/191 ch à 6000 tr/min
Couple 261 Nm à 4000 tr/min
Moteur électrique 129 kW/175 ch
Couple 270 Nm
Puissance du système 241 kW/327 ch
Couple du système 500 Nm
Batterie lithium-ion
Capacité 17,8 kWh
Boîte de vitesses automatique à 8 rapports
Transmission Allrad
Consommation mixte 3,4 l/100 km (WLTP)
CO2, classe d'efficacité 33 g/km, A
0–100 km/h 5,8 s
Vitesse maximale 200 km/h
Autonomie électrique 63 kilomètres
Longueur/largeur/hauteur 4740/1890/1680 mm
Pneus 235/50 R20
Poids à vide 2070 kg
Volume de chargement 570–1726 l

Prix

64 150 francs
Prix de base 58 950 francs (Prime Line)
A commander dès maintenant  
<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.