Fin saison 2021/2022

Michelin quitte la Formule E

En tant que partenaire fondateur, Michelin quittera le championnat du monde de Formula E à la fin de la saison 2021/2022. Dès 2013, Michelin a investi dans ce projet. En étroite collaboration avec les organisateurs, les constructeurs, les équipes et la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile), Michelin a contribué à la Formule E. Michelin ne dit toutefois rien sur les raisons de cette décision.

Publié le 18.08.2022

Dans un communiqué de presse, Michelin affirme que grâce aux développements de la Formule E, Michelin a une longueur d'avance sur le marché des pneus pour véhicules électriques. En tant que leader de ce segment créé par Michelin, l'entreprise est l'un des rares fabricants à pouvoir proposer aux automobilistes deux séries de pneus spécialement conçus pour la nouvelle génération de véhicules électriques. Le pneu e.Primacy a été développé pour les véhicules de taille moyenne à grande, tandis que le Pilot Sport EV a été conçu pour les voitures de sport électriques puissantes. Plus légers, plus efficaces sur le plan énergétique et plus sûrs - cette nouvelle génération de pneus routiers doit ses caractéristiques et technologies particulières à la Formule E.

L'engagement de Michelin dans la course automobile lui permet d'acquérir des compétences et une expérience spécifiques que seul le sport automobile peut offrir, en collaboration avec des constructeurs et des partenaires exigeants, qui relèvent les mêmes défis. Le Pilot Sport EV est un bon exemple de la façon dont le sport automobile favorise le transfert de connaissances et accélère le développement de séries de pneus pour la route. Michelin Motorsport contribue de manière décisive à la réalisation des objectifs ambitieux du groupe en matière de développement durable - ce qui lui confère un avantage considérable sur les autres fabricants de pneus. "Bien que Michelin soit sur le point de se retirer de la Formule E, il continue de considérer le sport automobile comme un important terrain d'expérimentation. Au cours des deux dernières saisons, l'entreprise a augmenté à 40% la part moyenne de matériaux durables dans la production de ses pneus pour la FIM MotoE World Cup", explique Bonardel. 

Les raisons restent obscures

Comme Michelin voit son engagement en Formule 1 d'un œil si positif, il est d'autant plus surprenant de voir pourquoi on sonne maintenant la retraite. Dans le communiqué de presse, on ne trouve rien à ce sujet, même entre les lignes. Des coûts trop élevés ? Ou la Formule E n'est-elle pas aussi efficace sur le plan publicitaire qu'on le prétend ? Dommage que Michelin ne s'exprime pas plus précisément à ce sujet.

Texte : Stefan Fritschi
Photos : Michelin

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.