E-Hot Hatch

Abarth 500e - Peut-on se réjouir ?

Abarth devient électrique. Mais les Italiens promettent que les fans du petit moteur 1,4 litre turbocompressé ne le regretteront pas trop. Le nouveau modèle doit lui aussi être bruyant et vraiment rapide. Mais pas pour les valeurs de sprint classiques de la table des habitués.

Publié le 23.11.2022

Sur la base de la Fiat 500, Abarth présente maintenant sa version sportive améliorée. Celle-ci ne doit pas être inférieure à son prédécesseur à essence en termes de plaisir et d'émotions. Un objectif noble, car la petite Mathusalem - en vente depuis 2008 - continue de fasciner les adeptes du hot-hatch. Abarth a donc dû faire preuve d'imagination pour le nouveau modèle. L'Abarth électrique peut être commandée dès maintenant. Les livraisons commenceront début 2023. Les prix ne sont pas encore connus, mais ne devraient pas commencer en dessous de 40'000 francs.

Optiquement, peu de changements

Commençons par l'aspect visuel. Elle est relativement rapide, car les changements sont limités. Les plus visibles sont encore le grand spoiler de toit et le pelliculage latéral Abarth. L'avant est doté d'un tablier redessiné et de caches pour les feux de jour supérieurs. Le logo Fiat est remplacé par des lettres Abarth.

De nouvelles jantes de 18 pouces et un diffuseur esquissé dans la jupe arrière complètent l'ensemble. Les couleurs Acid Yellow et Poison Blue sont également disponibles en exclusivité pour l'Abarth. Abarth a permis à la communauté des fans de participer au choix des couleurs pendant le développement de l'Abarth 500e. (Abarth construit une voiture de sport hommage sur la base de l'Alfa 4C).

La puissance augmente de 37 CV

Venons-en à la propulsion et donc à ce qui devrait sans doute intéresser le plus les fans. Comme sa sœur Fiat, l'Abarth 500e mise sur un moteur électrique qui entraîne les roues avant. Celui-ci s'est considérablement renforcé et délivre désormais 114 kW (155 ch) et 235 Nm de couple au lieu de 87 kW (118 ch). Le sprint de 0 à 100 km/h devrait ainsi être bouclé en sept secondes.

C'est 0,3 seconde de plus qu'une Abarth 695, ce qu'Abarth sait aussi. C'est pourquoi on ajoute que les sprints intermédiaires de 20 à 40 km/h et de 40 à 60 km/h sont effectués une seconde plus vite, en prenant probablement comme référence la 595, plus faible. La vitesse maximale de l'Abarth 500e, 155 km/h selon le modèle, est également inférieure de 70 km/h à celle de la voiture à combustion.

Autonomie probablement plus faible

Du point de vue de la technique des batteries, l'Abarth mise également sur une unité de 37 kWh (net), qui peut être rechargée avec un maximum de 11 kW en courant alternatif et de 85 kW en courant continu. L'autonomie n'est pas encore connue. En raison de l'augmentation de la puissance, nous pensons toutefois que l'autonomie sera inférieure aux 321 kilomètres de la Fiat 500e. Un peu moins de 300 kilomètres nous semblent réalistes, du moins sur le papier.

Pour les amateurs d'Abarth, la sonorité est peut-être encore plus importante. Les modèles Abarth ont toujours été connus pour leur son d'échappement. Les Italiens ont composé pour la 500e une sonorité artificielle qui ressemble fortement à celle de la 695 avec les volets ouverts. Mais il est probable que ce son se fasse surtout entendre dans l'habitacle.

Freins à disque à l'arrière

 

On ne sait pas encore grand-chose de ce qui a été modifié sous la tôle. Abarth parle d'une répartition du poids de 57 & à l'avant et de 43 % à l'arrière. Du point de vue du châssis, l'Abarth 500e mise sur une solution McPherson à l'avant et devrait avoir été abaissée. Côté freinage, des disques de 281 millimètres à l'avant et, nouveauté, des disques de 278 millimètres à l'arrière sont utilisés. La Fiat 500e mise encore sur les tambours.

En version coupé et cabriolet

Le cockpit est recouvert d'Alcantara sur les sièges, le tableau de bord et le volant, avec des surpiqûres multicolores. L'infodivertissement propose de nouveaux affichages supplémentaires sur les performances et bien plus encore. Il va de soi que de nombreux logos scorpion et pédales sport ne doivent pas manquer. Outre la version coupé, une variante cabriolet est à nouveau proposée. On ne sait pas si la 3+1 sera également disponible en version Abarth.

Les Abarth thermiques seront encore construites

Pour le lancement sur le marché, une édition "Scorpionissima" limitée à 1949 exemplaires est disponible. Elle comporte quelques logos, une plaquette numérotée et d'autres éléments de design. L'Abarth 500e peut être commandée dès maintenant, les livraisons débuteront début 2023. Abarth ne communique pas encore les prix. Mais il ne devrait pas être possible de descendre en dessous de 40.000 francs. Pour ceux qui ne se sentent pas à l'aise avec le nouveau monde : Les Abarth 595 et 695 seront encore vendues en parallèle pendant un certain temps. Mais probablement au plus tard jusqu'en 2024, car Abarth veut alors se déplacer en Europe en mode purement électrique. On a également laissé entendre qu'un modèle encore plus grand suivrait bientôt. Également électrique, bien sûr.

Conclusion

L'Abarth 500e est vraiment chic, surtout lorsqu'elle est habillée de couleurs vives. Mais c'est aussi le cas d'une Fiat 500e normale. Il n'est donc pas certain que les vrais fans d'Abarth passent volontairement à l'électrique pour un peu plus de puissance et une sonorité artificielle. Nous sommes néanmoins très curieux de voir comment se comporte l'Abarth 500e. Car chez Abarth, la dynamique transversale a toujours été plus importante que la puissance pure.

Texte : Moritz Doka
Images : Abarth

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.