Qui reste?

Champion du monde Mercedes-EQ : sortie de la Formule E

L'équipe Mercedes-EQ vient de remporter non seulement le titre de champion du monde des pilotes, mais aussi le titre d'équipe du championnat du monde de Formule E. Et pourtant, la sortie est maintenant arrivée. On l'explique par des glissements budgétaires, mais ce n'est qu'une excuse alibi.

Publié le 20.08.2021

Le jeune Nyck de Vries a remporté son premier titre de champion du monde de Formule E sur Mercedes-EQ lors de la deuxième course à Berlin. Non seulement la course a été mouvementée, mais sa victoire au classement général n'était pas forcément prévisible. Exactement 18 pilotes avaient encore une chance de remporter le championnat avant le départ des deux courses sur l'ancien aérodrome de Tempelhof, et c'est finalement le pilote Mercedes qui l'a emporté.

Nyck de Vries l'emporte dans une bataille de championnat déroutante

Avec son coéquipier Stoffel Vandoorne, de Vries a terminé avec 181 points au classement par équipe, ce qui signifie que les deux ont également remporté le titre par équipe. Mais leur joie n'a duré qu'un temps, car leur équipe vient d'annoncer son retrait de la Formule E. Le communiqué de presse est le suivant.

Le communiqué de presse ressemble plus à une excuse d'alibi. Ils regrouperaient toutes leurs forces pour l'électrification des véhicules de série, et le poste de dépenses de la Formule E devrait donc être consolidé. Compte tenu d'un budget plutôt gérable de seulement 30 millions d'euros par an, cette explication n'est pas très crédible. Car avec cette somme, il n'y a pas grand-chose à faire pour un changement d'orientation de la technologie d'entraînement du groupe Daimler.

Mais la sortie de l'équipe Mercedes, qui n'interviendra pas avant la fin de la saison prochaine, pourrait avoir d'autres conséquences. Bien que Stuttgart négocie intensément pour reprendre l'équipe et les structures existantes, ce départ pèse lourd. Après tout, Mercedes est le troisième poids lourd à se retirer de la formule électrique, avec ses concurrents Audi et BMW, qui ont chacun disputé leur dernière course en formule électrique le week-end dernier.

Parmi les Allemands, seule Porsche reste dans la course, aux côtés de Jaguar, DS, Mahindra et Nissan. La série de courses, qui n'a de toute façon qu'un succès modéré, pourra-t-elle digérer le départ des trois grands ? On peut rester sceptique. Le retrait de la Mercedes n'est pas susceptible d'avoir un effet positif sur l'intérêt public, qui est faible en soi.

Text: FM
Bilder: Daimler

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.