PHEV

Alfa Romeo Tonale - la voiture passe au second plan

L'Alfa Romeo Tonale est la première voiture équipée de la technologie NFT et elle est accompagnée d'une garantie de cinq ans. On n'aurait pas attendu ces deux choses d'Alfa Romeo. Maintenant, les Italiens lancent le nouveau modèle haut de gamme Plug-in-Hybrid Q4 avec transmission intégrale et une puissance système de 280 ch. Toutes les informations sur la voiture, la date de commercialisation et le prix !

Publié le 18.11.2022

L'Alfa Romeo Tonale était la star du Salon de Genève 2019 en tant qu'étude. Il a fallu un peu de temps pour que cette étude soit enfin réalisée. Mais on peut encore reconnaître le modèle exposé à Genève, ce qui est tout de même louable pour un modèle de série. Les designers ont surtout beaucoup travaillé sur la signature lumineuse, qui doit rappeler à l'avant la SZ, qui n'est pas généralement considérée comme jolie. Après les deux motorisations d'entrée de gamme de 130 et 160 ch, Alfa Romeo lance maintenant le modèle haut de gamme PHEV Q4, le premier hybride plug-in de la marque. Les chiffres clés : Quatre roues motrices, 280 ch et un prix d'environ 60.000 francs.

Une vitesse maximale assez basse

L'hybride plug-in de la Tonale Q4 combine un moteur essence quatre cylindres 1,3 litre de 180 ch avec un moteur électrique sur l'essieu arrière qui fournit 122 ch supplémentaires. On obtient ainsi un total de 280 ch et 270 Nm de couple. Cette puissance permet à l'italienne d'atteindre 100 km/h en 6,2 secondes. La vitesse maximale est atteinte à une vitesse étonnamment basse de 206 km/h. En mode purement électrique, la vitesse est de 135 km/h.

Plus de 60 kilomètres d'autonomie en mode purement électrique

Bien qu'Alfa mette en avant l'aspect économique de la Tonale PHEV, d'autres données sont presque plus intéressantes. L'e-power tire son jus d'une batterie de 15,5 kWh qui assure une autonomie électrique d'environ 69 kilomètres (WLTP). L'autonomie totale est d'environ 600 kilomètres. La Tonale PHEV Q4 peut être rechargée avec une puissance maximale de 7,4 kW, ce qui permet de recharger la batterie en 2,5 heures. Avec 3 kW, la procédure dure 5,5 heures. La consommation est censée être de 1,14 litre aux 100 kilomètres, mais dans la réalité, cela devrait être un vœu pieux.

Au début, seulement avec un équipement haut de gamme

La Tonale PHEV est reconnaissable à son petit logo sur le montant C, en plus de la trappe de chargement. Il représente un serpent Alfa stylisé, dont la bouche ouverte laisse apparaître une prise. Sur le PHEV, le commutateur de mode de conduite DNA influence également la traction intégrale, et la carte de navigation indique le rayon qui peut être atteint électriquement avec le niveau de charge actuel. Au début, la Top-Tonale n'est disponible que dans le niveau d'équipement le plus élevé, Veloce, qui comprend entre autres du cuir, un système hi-fi Harman/Kardon et un toit panoramique. Alfa ne communique pas encore sur les prix, mais il faut compter au moins 60 000 francs. Les premiers exemplaires devraient arriver chez les clients en février 2023.

Bonne sensation d'espace dans le cockpit

À l'intérieur, la Tonale est censée se rapprocher des modèles précédents, mais il faut beaucoup de bonne volonté pour le reconnaître. Lors d'un premier essai, nous avons trouvé la position d'assise assez haute (pour une Alfa Romeo), mais nous avons été agréablement surpris par la bonne sensation d'espace. Même les passagers arrière ne sont pas désagréablement à l'étroit.

La Tonale, une pièce unique

Ce qui est très exceptionnel, c'est que chaque Tonale sera un NFT (non fungible token, comme un jeton non modifiable). Chaque véhicule est donc une pièce unique dont la fabrication et l'histoire (y compris le service, l'entretien, chaque kilomètre parcouru, etc.) sont enregistrées via la technologie blockchain. On aurait pu s'attendre à cela de la part d'un constructeur de voitures de luxe ou de supercars, mais le fait que les Italiens soient les premiers à utiliser cette méthode "branchée" est tout de même un peu surprenant.

On ne s'attendait pas non plus à une garantie de cinq ans. Alfa Romeo envoie un signal très clair, elle veut enfin se débarrasser de son image de constructeur de voitures certes superbes, mais pas vraiment fiables. Derrière Kia et ses sept ans, Alfa se place en deuxième position pour la durée de garantie la plus longue.

Un PHEV intéressant dans la Tonale

Pour le reste, nous avons affaire à un SUV assez ordinaire et encore relativement compact. L'Alfa est basée sur la plateforme SCCS, introduite en 2005, qui est également la base de l'actuelle Jeep Compass. La Tonale mesure 4,53 mètres de long, 1,84 mètre de large et 1,60 mètre de haut ; son empattement est de 2,63 mètres. Les Italiens ne donnent pas encore d'indications précises sur le poids et le volume du coffre.

En ce qui concerne la motorisation, on a le choix entre un moteur à essence de 1,5 litre, proposé avec 130 ou 160 ch, et un hybride rechargeable. Ce dernier développe une puissance de 275 ch, tandis qu'à l'avant, un 1,3 litre de 180 ch tire sur les roues et qu'à l'arrière, un moteur électrique de 90 kW est utilisé. Il y a donc une traction intégrale, les essieux avant et arrière pouvant être alimentés séparément et indépendamment l'un de l'autre. Le changement de vitesse est assuré par un "torque converter" à 6 rapports, la capacité de la batterie est de 15,5 kW/h, ce qui doit permettre une autonomie purement électrique de 80 kilomètres.

Les alfistes seront-ils heureux ?

La version de base de l'Alfa Romeo Tonale s'appelle "Super" et coûte à partir de 41 900 francs. Quant à savoir si la Tonale fera vraiment le bonheur des Alfistes, c'est une autre histoire. Mais il est bien possible que l'élégante italienne puisse - enfin ? - puisse séduire une nouvelle clientèle. Nous le verrons dès que les ventes auront vraiment démarré.

Texte: ai/Moritz Doka
Immages: Alfa Romeo/auto illustré

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Annonce