Classique

Bentley Mark VI - habillée par Graber

Une Bentley Mark VI est déjà une voiture très agréable, l'une des meilleures que l'on pouvait acheter au début des années 50. Cet exemplaire dispose encore d'une carrosserie suisse de Graber.

Publié le 16.06.2022

C'est à Hermann Graber que l'on s'adressait, en tant que client puissant, lorsqu'on souhaitait une voiture ouverte. Son premier véhicule sur mesure, une Fiat 509, était bien entendu un cabriolet en 1927. En 1934, il a transformé sa première Bentley en quoi, bien sûr, un cabriolet (même si celui-ci s'appelait auparavant plus élégamment Drophead Coupé). Après la Seconde Guerre mondiale, Graber a transformé 17 autres Bentley, devenant ainsi le carrossier Bentley le plus célèbre en dehors de l'Angleterre. Au total, il a également transformé trois Bentley Mark VI, qui n'étaient toutefois pas des coupés ouverts, mais des coupés classiques. Deux de ces trois exemplaires auraient survécu, cette bonne pièce porte le numéro de châssis B146MD.

Dans l'histoire de Bentley, la Mark VI est particulière. Après le rachat de la marque par Rolls-Royce en 1931, il ne restait plus beaucoup de place pour l'indépendance. La Mark VI, lancée en 1946, était toutefois un peu différente, puisqu'elle a été commercialisée un an avant sa jumelle, la Rolls-Royce Silver Wraith. La Silver Wraith n'était toutefois disponible que sous forme de "coachbuilt cars", c'est-à-dire de voitures fabriquées à la demande du client, et ce n'est que la Silver Dawn, la première Rolls-Royce "standard steel", lancée en 1949, qui fut ensuite un produit de série. En outre, les Bentley Mark VI ont toujours été un peu plus rapides que les Rolls-Royce, car elles disposaient de deux carburateurs SU, alors que les Rolls-Royce devaient se contenter d'un seul distributeur Stromberg. Les deux modèles ont cependant connu une augmentation de leur cylindrée, qui a commencé avec la "F-Head" (4257 cm3), s'est poursuivie en 1951 avec la "M-Series" (4566 cm3) et s'est terminée en 1955 avec 4887 cm3. À partir de 1952, il y avait aussi une boîte de vitesses automatique, une Hydra-Matic de GM adaptée en douceur.

La Bentley avait été commandée chez Graber par un certain Hans Rufener (qui possédait une autre Mark VI, numéro de châssis B334BH). La voiture a ensuite séjourné en Allemagne, puis aux États-Unis, avant de revenir en Suisse où elle a été entièrement restaurée au cours des dernières années.- Bonhams propose désormais cette voiture lors de sa vente aux enchères à Gstaad, qui aura lieu le 3 juillet au Palace Hotel. Le prix estimé est encore raisonnable, entre 200'000 et 300'000 francs.

Texte : pru.; Photos : Bonhams

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.