ai-cadre pilotes

Que les talents Suisses montent sur scène

Avec le cadre de pilotes ai, l'auto-illustrierte soutiendra à l'avenir les talents suisses du sport automobile. Pas avec de gros contrats de sponsoring, mais comme une scène sur laquelle ils pourront se présenter. Et avec une équipe qui pourra certainement aider les jeunes pilotes.

Publié le 22.02.2022

De nombreux jeunes pilotes (hommes et femmes) sont talentueux. Mais il faut bien plus que du talent pour faire une carrière (internationale) dans le sport automobile. Oui, il faut surtout de l‘argent, parfois beaucoup d‘argent, et donc des sponsors, des mécènes. L‘auto-illustré n‘a malheureusement pas non plus d‘inépuisables moyens. Mais nous pouvons tout de même apporter quelques contributions aux futurs pilotes de course. Parmi ces contributions : de bonnes relations, beaucoup d‘expérience et de connaissances. Et, nous sommes en mesure d‘offrir une scène sur laquelle les jeunes talents peuvent se présenter.

C‘est une partie de notre projet : nous présentons « notre équipe », accompagnons tous les membres aux courses, analysons l‘entraînement, le quotidien, les difficultés aussi. Et les jeunes peuvent eux-mêmes monter sur scène, parler d‘eux, de leurs objectifs et de leurs rêves, de leur parcours, de leurs soutiens. Oui, même les sponsors peuvent se présenter – nous générons de la visibilité. Pas seulement dans le cadre de ce magazine, mais également en ligne, après chaque week-end de course.

Formation prodiguée par des professionnels

Cela constitue également un bon terrain d‘entraînement pour les futurs professionnels. Il est important qu‘ils apprennent comment se comporter avec la presse (en tant que communicants) et ce qu‘ils doivent faire sur les réseaux et médias sociaux, qui sont devenus extrêmement importants. Nous ne les jetterons pas directement dans le grand bain, mais nous les enverrons « à l‘école », par exemple chez Peter Wyss, le doyen des reporters suisses spécialisés dans le sport automobile, chez Peter Lattmann, qui a couvert la Formule 1 pendant des décennies. Et certainement chez Nico Müller  (en haut), roi sur Facebook et Instagram, qui exploite cette thématique comme aucun autre pilote de course suisse.

Et c‘est bien de cela qu‘il s‘agit : l‘auto-illustré va réunir les talents pendant deux, voire trois jours, puis leur faire suivre un « entraînement spécial ». Pour y parvenir, nous avons pu faire appel à quelques éminents connaisseurs de la scène, mais aussi à des pilotes qui rencontrent actuellement le succès. C‘est très, très important pour la future carrière : le réseau.

Mais nous allons bien sûr encore plus loin : le célèbre coach de fitness Othmar Keller (en haut) prendra les jeunes pilotes sous son aile et veillera à leur forme mentale et physique. Bien entendu, il ne sera pas disponible 24 heures sur 24, mais nous donnerons aux futures superstars un aperçu de tout ce qu‘ils devront faire par son intermédiaire. Et ce n‘est pas rien. Par exemple : beaucoup d‘entraînement. Et impérativement aussi : une bonne alimentation – dans ce domaine aussi, l‘« Équipe ai » est soutenue par un professionnel.


Il n‘est pas du tout question que cette équipe parvienne un jour à la Formule 1 ou au Mans. Ce qui importe, c‘est que les talents soient soutenus dans leur ascension – et qu‘ils fassent le moins de détours possible. Des pilotes suisses célèbres comme Neel Jani (en haut), des femmes pilotes comme Rahel Frey (tout en bas) et des anciens professionnels comme Marcel Fässler (en bas) pourront certainement leur transmettre de précieux conseils. Comme vous pouvez le constater, nous disposons d‘une équipe d‘entraîneurs et de mentors des plus professionnels. En bref, les pilotes de course suisses les plus performants travaillent avec les talents les plus prometteurs.

À propos de toutes les séries

Le profil de ces talents n›est pas encore définitivement déterminé. Bien entendu, nous avons déjà réfléchi et établi une petite présélection. Nous aimerions soutenir au moins deux pilotes féminines. Nous cherchons au moins un pilote de rallye, impérativement de Suisse romande, qui envisage les courses de côte comme sa future discipline. Et nous aimerions également soutenir le slalom, car ces deux spécialités suisses méritent plus d‘attention.

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.