Test

Dacia Jogger - Beaucoup pour très peu

Les monospaces sept places sont rares. Le Dacia Jogger se distingue presque par son originalité. Pour son prix habituel, il offre beaucoup de place et se limite agréablement à l'essentiel. Test !

Publié le 18.02.2023

Les joggeurs se la coulent douce. Ils effectuent sagement leur parcours à un rythme modéré. Les valeurs internes - tension artérielle ou pouls - doivent simplement être correctes. Des parallèles qui peuvent être appliqués à la Dacia. Ce n'est pas une voiture qui fait de l'esbroufe. Elle veut se distinguer par des valeurs honnêtes, et ce sont les valeurs intérieures. C'est-à-dire conduire, transporter et, qui plus est, avec un soupçon de confort. En bref : c'est un véhicule honnête, dont la flexibilité et la variabilité permettent aux pères et mères de famille de marquer des points.

Ne manquez plus aucun article en vous abonnant à l'auto-illustré. Aussi en e-paper !

Dans la "cabane de jeu" de sept places, il n'y a pas seulement de la place pour les enfants, mais aussi pour la belle-mère et le beau-père. Les tout-petits vont donc tout au fond, sur la troisième rangée, et les grands sur la deuxième. Il est toutefois dommage que celle-ci ne puisse pas être déplacée dans le sens de la longueur. Si c'était le cas, les passagers de la deuxième rangée auraient un peu plus d'espace pour les jambes lorsqu'ils sont à moitié chargés. En tout cas, la bande de crétins tient bien à l'arrière. Mais une fois qu'ils sont rangés, cela prend du temps.

Et il ne reste plus que 160 litres du grand espace de chargement, qui peut atteindre 2085 litres. On peut douter que cela suffise pour les bagages de six personnes, si le père doit transporter l'équipe junior et ses sacs de sport.

Galerie de photos

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Dacia Jogger

Côté moteur, le Jogger n'a aucun mal à se mettre en route. Le trois cylindres turbo essence est un petit gars très agile qui ne demande qu'à être alimenté en régimes. Oui, on est même prêt à affirmer que les 110 ch et 200 Nm ne font pas de quartier à ce véhicule de sept places qui ne pèse que 1300 kg environ. Mais ensuite, l'intérieur devient un peu agité, car le couple maximal n'est disponible qu'à partir de 2900 tours. Et cela se fait inévitablement au détriment de l'efficacité. Nous avons dépassé d'environ un litre les spécifications d'usine.

Faire du jogging au lieu de sprinter

En revanche, le travail de changement de vitesse du six-coups se fait sans effort. La clientèle des joggeurs devra encore attendre un peu avant de pouvoir passer les vitesses, car la boîte automatique n'arrivera qu'en 2023 dans la liste des équipements, en même temps que la version hybride. En ce qui concerne la dynamique de conduite, le Jogger fait en revanche partie des compagnons les plus calmes. Ainsi, il ne faut pas s'attendre à des qualités de sportif de la part du réglage doux, de la tendance au sous-virage bienveillante mais prononcée ainsi que de la direction imprécise.

Simple, suffisant, bon marché

Il n'en a d'ailleurs pas la prétention. C'est plutôt une allure plus calme qu'il préfère. Et c'est justement ce qui est soutenu par tout ce qui est nécessaire pour un voyage agréable. Il s'agit entre autres d'un système multimédia facile à utiliser, commandé par un écran tactile de 8 pouces, ainsi que du régulateur de vitesse, d'Apple CarPlay, du capteur de pluie, de l'assistance au freinage d'urgence, de l'aide au démarrage en côte ou des phares à LED avec éclairage automatique. Si l'on veut en commander encore plus, il faut aller chercher dans la boîte à options. Mais là aussi, les prix restent à un niveau raisonnable.

Conclusion

Pour moins de 21 000 francs, le jogger a beaucoup à offrir. Il n'y a que les systèmes de sécurité qui ont besoin d'être améliorés. Pour le reste, il remplit parfaitement ses fonctions de transport. Même sans ambitions sportives, c'est possible.

Données techniques

Dacia Jogger Extreme sept places / Moteur : essence turbo R3 / Cylindrée : 999 cm3 / Puissance : 81 kW/110 ch / Couple : 200 Nm à 2900-3500/min / Boîte de vitesses : manuelle 6 vitesses / Transmission : avant / Consommation (WLTP) : 5,7 l/100 km / Émissions : 134 g/km CO2 / Catégorie d'efficacité : B / Consommation lors du test : 6,5 l/100 km / Accélération 0-100 km/h : 11,2 s / Vitesse maximale : 183 km/h / Pneus v. / h : 205/60 R16 / Dimensions L/L/H : 4547/1784/1674 mm / Poids à vide : 1317 kg / Charge utile : 545 kg / Volume de chargement : 160-2085 l / Prix : dès 20 690 francs

Texte : Jörg Petersen
Images : Dario Fontana

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.