E-Chic

DS 7 - l'alternative fine et sportive

La nouvelle DS 7 est très chic, avec un look raffermi, une gamme de motorisations élargie - les hybrides puissants sont désormais les modèles haut de gamme - et un nom plus croustillant. En effet, l'appendice "Crossback" est supprimé.

Publié le 28.06.2022

Elle fait partie des rares apparitions sur la route : la grande DS 7. Mais c'est vraiment dommage. Car elle ne flatte pas seulement l'œil, mais aussi de nombreux autres sens. Grâce à une révision complète, elle est devenue encore plus agréable, sans pour autant se faire plus discrète.

Un nouveau jeu de lumière renforce la présence visuelle de la DS 7

Le nouveau visage est la modification la plus visible de la nouvelle DS 7. Les yeux à LED pincés sont désormais entièrement adaptatifs et abritent 84 diodes lumineuses contrôlables individuellement par côté - comme on le connaît déjà de divers modèles Opel. En revanche, les feux de jour cachés sont totalement nouveaux. Cachées derrière un cache en plastique peint dans la couleur de la carrosserie, 33 LED par côté ne s'allument et ne deviennent visibles qu'à l'allumage de la DS 7. Autre nouveauté à l'avant : la grille de calandre plus imposante au look chromé discret.

Des lignes élégantes et sportives sur les côtés et à l'arrière également.

La silhouette de la nouvelle DS 7 se distingue surtout par des pneus allant jusqu'à 21 pouces, sinon il n'y a pas de changement par rapport au modèle qui a pris fin. A l'arrière aussi, les retouches sont claires : de nouveaux feux et un graphisme adapté du pare-chocs avec une protection anti-encastrement intégrée et des sorties d'échappement suggérées.

Trois hybrides assurent une propulsion en partie silencieuse

L'accent du remaniement a été mis sur la technique. Trois groupes motopropulseurs hybrides sont désormais disponibles, dont deux avec 4x4. L'entrée de gamme est constituée par un PHEV à traction avant de 225 ch. Au-dessus, on trouve une transmission intégrale de 300 ch et le nouveau modèle haut de gamme de 360 ch, dont la technique provient de la Peugeot 508 PSE. On y trouve également des jantes de 21 pouces et un système de freinage haute performance de 380 mm, ainsi qu'un châssis réglé de manière sportive.

La batterie de 14,2 kWh doit assurer une autonomie électrique généreuse.

Avec une capacité de 14,2 kWh, le pack de batteries devrait assurer une autonomie purement électrique de 50 kilomètres, DS parle même de 81 km en ville. Les trois modèles PHEV puisent leur force dans ce même réservoir, qu'ils soient FWD ou 4WD. La propulsion conventionnelle est assurée par un moteur diesel de 1,6 litre et 130 ch, qui transmet sa puissance aux roues avant via une boîte automatique à huit rapports.

Intérieur retravaillé avec des matériaux haut de gamme

Dans l'habitacle, on ne trouve également que des modifications mineures, qui concernent exclusivement l'infodivertissement. L'écran tactile central de 12 pouces dispose désormais du logiciel le plus récent, Apple CarPlay et Android Auto sont également à bord. Autre nouveauté : l'intégration d'un assistant de vision nocturne, qui vient enrichir la suite des systèmes d'aide à la conduite. Pour le reste, la DS 7 continue de mettre l'accent sur une ambiance haut de gamme, qu'elle continue de souligner habilement avec des matériaux choisis, une finition soignée et des détails comme l'horloge analogique sur le tableau de bord.

Texte : ai Online Redaktion/DF/FM
Images : DS Automobiles

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.