Projet slovaque

Matador MH2 - Supersportive à hydrogène

La Matador MH2 devrait être la prochaine supervoiture de sport à hydrogène. Cette voiture de sport, propulsée par une pile à combustible, devrait développer 600 chevaux pour zéro émission. On ne sait pas encore si et quand la Matador deviendra réalité.

Publié le 29.03.2022

Connaissez-vous déjà le nom Matador ? Oui ? Nous aussi ! Matador n'est jusqu'à présent pas connu pour ses voitures, il s'agit d'une entreprise fondée en Slovaquie. En 1905, elle a commencé en tant que fabricant de pneus, mais elle est devenue entre-temps un grand fournisseur dans le secteur automobile. Cela parle aussi pour la Matador MH2 - derrière le concept, il n'y a pas un petit groupe plein de bricoleurs, mais une équipe solide avec des objectifs. En collaboration avec l'université technique de Košice, ils travaillent sur le prototype - même si, pour l'instant, ils n'ont pas l'intention de le produire.

 

Un look bien connu

Au premier coup d'œil, la Matador MH2 rappelle l'hypercar électrique Pininfarina Battista. C'est surtout la partie arrière qui ressemble à s'y méprendre à l'hypercar italien. 

La Pininfarina Battista

En fait, la MH2 a ancré quelques autres éléments de design dans son apparence. De l'avant à l'arrière, une grande surface vitrée s'étend sur toute la voiture. Pour souligner l'aspect maléfique, la MH2 est équipée d'unités d'éclairage LED ultraplates. Pour des raisons d'aérodynamisme, elle dispose en outre d'énormes prises d'air devant les roues arrière. Si l'on regarde l'arrière de plus près, on ne voit pas grand-chose d'autre sur la MH2 que deux grands feux arrière très fins et un énorme diffuseur arrière. Si nécessaire, deux éléments de spoiler plus petits se dresseraient en plus.

 

La puissance de la Matador MH2 provient d'une pile à combustible

Du point de vue technique, l'équipe de Matador et TUKE travaille sur une pile à combustible et des moteurs électriques. Jusqu'à présent, on ignore combien il y en aura et où ils seront placés. La puissance totale du MH2 devrait toutefois être de 600 chevaux. L'hydrogène est transporté dans divers réservoirs sous pression à l'arrière - celui-ci fonctionne grâce à une tubulure de remplissage centrale. 

 

Rapide, mais pas extrêmement rapide

Le constructeur n'a pas encore donné d'indications sur l'autonomie maximale. La MH2 devrait toutefois accélérer de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes. La Vmax est de 250 km/h, on ne sait pas si elle est bridée électroniquement ou non. Ces chiffres sont corrects, mais ne soulignent pas à 100 % son look super futuriste et extrêmement sportif. Le cockpit doit lui aussi avoir un aspect relativement sportif. Il y a de la place pour deux passagers dans l'habitacle moderne. 

 

L'avenir n'est pas encore clair

L'avenir du projet Matador MH2 n'est pas encore clair. Il n'y a pas non plus d'intention de production pour l'instant. Si le projet se concrétise, nous vous tiendrons au courant.

 

Galerie

 

Texte : Dario Fontana
Photos : Matador

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.